Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Petit Parleur
Petit Parleur
Masculin Messages : 54
Inscription le Inscription le : 01/03/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Bien choisir son micro

le Lun 31 Aoû 2015 - 0:53
[EDIT] Pour ceux qui n'ont pas le courage de lire tout ce pavé, rendez-vous tout à la fin du post pour y lire mes recommandations générales :).

Ca peut paraître compliqué de choisir un micro. Les marques et modèles sont innombrables, et il y a beaucoup de critères à prendre en compte... à commencer par le critère financier pour nous autres pauvres amateurs. Dans ce mini-guide, nous allons voir les principales catégories de micro existantes, suivies de quelques recommandations personnelles.

I. Les types de micro principaux :


A. Les micros dynamiques :
des micros robustes, qui bloquent bien les bruits ambiants, et qui fonctionnent sans alimentation externe. Pour ces raisons on les retrouve surtout sur scène (concerts, one-man shows...). Ils peuvent également s'avérer pratiques en déplacement. Seul bémol : leur sensibilité réduite ne leur permet pas de capter toute la richesse de la voix.
Le micro dynamique standard dans l'industrie est le Shure SM58, connu pour sa grande fiabilité - Shure est une marque connue et reconnue -, son prix abordable et sa solidité à toute épreuve. On peut littéralement planter un clou avec ce machin sans l'abîmer !



Ci-dessus : le Shure SM58, un incontournable de la scène.



B. Les micros à condensateur :
tout le contraire des micros dynamiques, ils sont plus fragiles, ont besoin d'une alimentation externe (sauf s'ils sont USB, cf. plus bas), et sont très sensibles. Ils captent donc plus facilement les bruits alentours, mais ils donnent un son d'une clarté et d'une richesse bien supérieures grâce à la membrane qu'ils renferment. C'est ce type de micro qu'on utilise dans les studios d'enregistrement, y compris pour le doublage.



Ci-dessus : le microphone à condensateur Neumann U87, le standard dans les industries vocales. Il coûte la bagatelle de 3 000 à 4 000 dollars :).

II. La directivité :

Vous l'aurez compris, il faut un micro à condensateur pour avoir un son de qualité dans le doublage. Mais ce n'est pas tout ! Il faut aussi savoir la façon dont le micro capte le son autour de lui. Certains captent le son également dans toutes les directions. D'autres privilégient ce qui se passe devant. Voici les trois grands types de directivité (il en existe d'autres) :

A. Les micros cardioïdes : on dit cardioïdes car ils captent le son devant eux dans une forme de coeur. Ils enregistrent moins les sons qui proviennent des côtés et de l'arrière. Ils sont donc idéaux pour du doublage.

B. Les micros omnidirectionnels :
comme leur nom l'indique, ils captent le son également dans toutes les directions. Ils sont donc très adaptés aux conférences, émissions de radio et autres podcasts à plusieurs autour d'une table.

C. Les micros canons : utilisés dans les tournages vidéos, ils captent le son très loin devant eux (mais aussi derrière), ce qui permet de les placer hors champ par rapport à la caméra. Ils tiennent leur nom de leur forme : ce sont les gros micros cylindriques à l'horizontal qu'on voit sur tous les plateaux de tournage.

A noter que certains micros permettent de changer la directivité grâce à des boutons.



Ci-dessus : le diagramme directionnel d'un microphone cardioïde. Il capte très bien les sons produits devant, mais rien derrière.

III. Les types d'interface :

C'est bien beau de savoir qu'il faut un micro à condensateur cardioïde, encore faut-il savoir comment le brancher ! Voici les deux types d'interface physique possibles :

A. Les micros XLR : c'est la connectique classique qui existe depuis des lustres. Dans le cas d'un micro dynamique XLR, un câble adapté peut se brancher directement sur une prise et le micro fonctionnera normalement. Dans le cas d'un micro à condensateur XLR, il vous faudra relier celui-ci à une sorte de petite console appelée pré-ampli, qui fournira la puissance nécessaire au fonctionnement du micro, ainsi que divers boutons de réglages. Ces interfaces peuvent être coûteuses, car ce sont elles qui prennent le son enregistré par le micro et le convertissent en un son lisible par nos machines. Meilleure est l'interface, meilleure est la qualité de conversion. Dans l'industrie, tous les micros sont en XLR.

B. Les micros USB : depuis quelques temps, avec les progrès technologiques et la miniaturisation des composants, on a vu apparaître des micros avec une connectique USB classique qui peuvent se brancher directement sur un ordinateur, sans passer par un pré-ampli. En effet, le pré-ampli est intégré dans le micro ! Pour débuter, les micros USB sont une excellente solution car ils coûtent moins cher, prennent moins de place - pas besoin d'acheter un pré-ampli en plus -, et peuvent se brancher sur n'importe quel ordinateur. Leur qualité de son est inférieure en revanche, justement à cause de la petite taille de leur pré-ampli.




Ci-dessus : un pré-ampli posé sur un compresseur.

Note : les membranes de micros à condensateur :

Sur un micro à condensateur, le son est capté par une petite membrane circulaire très sensible qu'on appelle aussi diaphragme. Il existe des diaphragmes petits, moyens et larges. La règle de base est la suivante : plus la membrane est large, mieux c'est. A titre d'exemple, le micro d'un smartphone est un micro à petite membrane. Petit, pratique, avec un son certes correct mais un peu vide et métallique, sans graves. Tous les micros professionnels sont à large membrane. La plupart des micros USB, à une ou deux exceptions près, ont une membrane moyenne.

Pour résumer, voici donc la liste des caractéristiques micro pour bien débuter le doublage ou le chant sans pour autant se ruiner :

  • à condensateur
  • cardioïde
  • USB
  • à large membrane si possible, sinon moyenne.


Il existe d'autres caractéristiques à prendre en compte sur un micro, mais je ne suis pas assez versé pour en parler, et les aspects ci-dessus sont les plus importants.

Dans le prochain message, je vous donnerai quelques recommandations de modèles et de fonctionnalités à rechercher pour utiliser au mieux votre argent.


Dernière édition par Beru le Mar 1 Sep 2015 - 20:52, édité 3 fois
Petit Parleur
Petit Parleur
Masculin Messages : 54
Inscription le Inscription le : 01/03/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Quelques exemples de micros pour débuter

le Lun 31 Aoû 2015 - 0:53
On veut tous un bon son, mais on a tous un budget et des connaissances limitées. C'est pour ça que, dans ce message, je vais vous donner quelques noms de modèles que je recommande, soit après avoir parcouru le web de fond en comble, soit par expérience. Il s'agit bien sûr de micros à condensateurs USB, cf. ci-dessus ;).

Mais avant toute chose, une précision catégorique : Même en tant qu'amateur, si vous avez la prétention de faire un doublage dont vous puissiez être fier/fière, et si vous voulez tout simplement ne pas vous retrouver avec une qualité de son au ras des pâquerettes, les recommandations suivantes représentent le MINIMUM SYNDICAL. Je ne vous recommanderai pas de micros à 20 ou 40€. Oubliez les micro-casques, les micros de marque Samson ou autres Blue Snowball. C'est au mieux bon pour faire du podcast sans prétention, mais nous, en tant que doubleurs, on cherche un autre niveau de qualité, pas vrai ? ;)

Sur ce, voici la liste par ordre de prix :


Blue Yeti:

LE micro de débutant qui revient un peu partout, et à raison : pour 110-140€, voici un micro qui propose un son correct pour des projets amateurs, avec toutes les fonctionnalités essentielles pour un micro USB : pied, bouton de volume, bouton de contrôle du gain (= le volume d'enregistrement) et prise casque pour pouvoir s'écouter sans décalage. Seuls défauts : une construction paraît-il un peu cheap, notamment au niveau des boutons (je n'ai pas pu tester moi-même) et un son un peu métallique. Le bond qualitatif sera conséquent par rapport au micro intégré de votre ordinateur en tout cas ;).


AT-2020 USB:


Audio Technica est une marque japonaise qui fait des produits de qualité. L'AT2020 USB est un peu plus cher que le Blue Yeti mais propose un meilleur son. Seul problème : dans sa version de base, il n'est muni d'aucun bouton de contrôle. Il faut acheter la version 2020+ pour avoir un bouton de volume, une prise casque et un bouton "monitor", qui permet de répartition du son entre l'ordinateur et le casque. Pas de bouton de gain malheureusement. L'AT2020 coûte légèrement plus cher que le Blue Yeti, environ 130€ (ou 150-160€ pour le modèle 2020+). Attention, ne vous trompez pas : ce micro existe aussi en version XLR (= non-USB) !


Shure PG-42 USB:




La Rolls des micros USB amateurs. Il est fabriqué par Shure, une des plus grandes marques de micros, mais surtout, il dispose de toutes les options dont on puisse rêver pour un micro USB : bouton de volume, de gain, de monitor, prise casque, diode indiquant le niveau sonore d'enregistrement (vert quand c'est juste bien, orange quand c'est limite, rouge quand ça sature), et deux autres boutons qui permettent de diminuer le bruit ambiant dans les situations extrêmes. Cerise sur le gâteau : c'est un des seuls micros USB, voire le seul à avoir un diaphragme large, pour un son plus riche. Ca le rapproche d'un micro professionnel d'entrée de gamme. Comptez en revanche la coquette somme de 280 à 300€. La qualité se paye...
C'est mon micro actuel, et si vous avez les moyens ou le courage d'économiser pendant quelques temps, il en vaut la peine. Je l'ai découvert par la page d'un comédien de doublage américain professionnel célèbre, qui le recommande aux débutants et dit même encore l'utiliser ponctuellement dans certaines situations. Voici la page en question : http://www.voiceactingmastery.com/toolbox
Comme pour l'AT2020, attention : il existe aussi en version non-USB.

En résumé : Si vous pouvez vous le permettre, prenez le PG 42. Vous l'utiliserez encore dans des années. Si vous avez peu de moyens, le Blue Yeti sera déjà bien mieux que n'importe quel micro intégré ou micro casque. L'AT 2020 est bien si vous avez un budget intermédiaire et que vous vous fichez des options supplémentaires du Blue Yeti et du PG 42.
Petit Parleur
Petit Parleur
Masculin Messages : 54
Inscription le Inscription le : 01/03/2015
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Bien choisir son micro

le Mer 2 Sep 2015 - 19:32
Voilà, mon guide est fini, pour le moment en tout cas. J'espère que ça vous sera utile. Si vous avez des questions ou des suggestions, n'hésitez pas !
avatar
Grand Parleur
Grand Parleur
Féminin Messages : 167
Inscription le Inscription le : 19/07/2015
Humeurjoviale
Voir le profil de l'utilisateurhttp://elioza.wix.com/elioza

Re: Bien choisir son micro

le Mer 2 Sep 2015 - 20:20
merci !


Projet en cours :


Personnage : Azala et narrateur.


Personnage : Ruki

Mon site web : http://elioza.wix.com/elioza
avatar
Gazouilleur
Gazouilleur
Féminin Messages : 14
Inscription le Inscription le : 07/04/2015
HumeurBANKAIIII !
Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.youtube.com/channel/UCLb0jqjrxnE8CL1dzdhT4KQ/feed?ac

Re: Bien choisir son micro

le Mar 5 Jan 2016 - 17:03
Wow Super article ! Hyper intéressant et super complet ! C'est génial ! Merci Beru ! :D
Contenu sponsorisé

Re: Bien choisir son micro

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum